Mon "Kintsugi"

Décrypter le parcours de reconstruction, pas à pas, à la lumière du Kintsugi, l'art ancestral japonais qui répare ce qui a été brisé avec de l'or.

Erity Kintsugi

Le traumatisme eST 

Un problème de santé publique

=

500 000 décès  chaque année en Europe


Rapport de l'Organisme Mondial de la Santé publié en 2020 :

"Violence and injuries in Europe: burden, prevention and priorities for action"

Rapport de l'Organisme Mondial de la Santé publié en 2010 :

"Traumatismes et Violences, les faits."


Pour commencer, je vais décrypter "Mon Kintsugi"

Je partage ci-dessous, les étapes clefs de mon propre parcours.


Je n'ai jamais vraiment su qualifier ou identifier les différents évènements traumatiques que j'ai traversé.

Par contre, ces évènements avaient tous un point commun: à chaque fois, je ne pouvais plus agir comme avant.

Je ne pouvais plus faire certaines choses, j'étais comme empêchée, brisée, paralysée.

Par exemple, je ne pouvais plus conduire ma voiture.

Je ne pouvais plus me rendre dans certains lieux.

Je ne supportais plus certains bruits, les entendre me faisait faire des crises de panique.

J'avais la boule au ventre à chaque fois que je devais écouter mon répondeur téléphonique (du coup, je ne l'écoutais plus). 

J'avais la boule au ventre à chaque fois que je devais aller à la boite aux lettres (du coup je n'y allais plus).

J'avais des réactions "jugées" excessives, lorsque certaines conversations étaient en lien avec un évènement traumatique.

Pour résumer, j'étais dans l'incapacité de faire face à ma réalité.

Je n'arrivais ni à conscienter, ni à parler de ce qui me bloquait au quotidien.

C'était un vrai boulet au pied.

J'ai ainsi utilisé beaucoup d'énergie à cacher ce que je ressentais vraiment.

Car quand on ne répond pas, quand on ne donne pas signe, la vie, qui elle continue, s'aggrave...

C'est la raison pour laquelle, le temps est un élément précieux à ce stade.

J'aurai eu besoin qu'on me laisse du temps et qu'on m'aide à faire face au quotidien. Seule, j'en étais incapable.

Le temps est un facteur clef, car j'étais trop vulnérable, trop fragilisée, trop sensible à cet instant T.

Je ne savais pas comment faire.


Quotes

harcèlement moral


"Je l'ai toléré, je n'ai pas vu que c'était de la violence." "L'entourage ne voit pas ce qui se passe."

harcèlement scolaire


"Quand j'étais enfant, je me suis fait harcelée. Je me suis dis que ce n'était pas grave."

    violences sexuelles


"On a pris l'habitude de survivre, on ne fait plus confiance à personne."

Qui pouvait m'aider à me reconstruire?


Vers qui me tourner? Qui pour m'aider ?

A ce moment donné, je me suis dit que le meilleur moyen, serait pour moi, de rechercher un regard bienveillant auprès d'un professionnel qui pourrait me comprendre. Je me suis dit que je ne serai pas jugée.

C'est cela qui m'a décidé à faire le premier pas.

Et ce fut ainsi, pour moi, à chaque fois.

Je me suis tournée vers une personne dont j'étais quasi sure qu'elle comprendrait sans juger.


J'ai eu de la chance, à chaque premier pas, après un évènement traumatique.

Je suis tombée sur le bon professionnel qui m'a aidée à me relever.

Mais, c'est plus tard, dans la suite de mon parcours que j'ai eu des difficultés pour être aidée et que je me suis retrouvée perdue ou mal orientée et que j'ai eu beaucoup de mal à avancer...



Suivez nous



Inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter

Comment peut-on aider dans le parcours de reconstruction ?

Ce qui est important, c'est de laisser du temps pour être au calme.

Le temps est un facteur essentiel, à un moment où l'on est particulièrement fragilisé.

De plus, il est important d'être à l'écoute de la temporalité de celui ou de celle qui a vécu ces violences.

Il vaut mieux ne pas lui imposer des choix, une temporalité, mais respecter la sienne en lui demandant comment on peut l'accompagner, en restant à l'écoute pour l'accompagner sur ce parcours. 

Pour aller plus loin, vous pouvez télécharger notre GUIDE POUR LES PROCHES 👇

A télécharger gratuitement

Notre Guide pour les proches 

Téléchargez notre guide de 77 pages où vous trouverez:
- des informations et des conseils pour mieux comprendre les victimes
- des informations sur le trouble de stress post traumatique
- un aperçu des dispositions légales applicables
- des ressources pour aller plus loin
miniature guide proche victimes violences

A ECOUTER

Découvrez notre podcast Génération Kintsugi, dédié à l'accompagnement du parcours de reconstruction

>